Passez l’hiver sans accroc

Si l’hiver est une période peu agréable pour les hommes et les animaux, il fait également souffrir les machines. En prêtant attention à différents points, vous pouvez cependant permettre à votre ou vos groupes électrogènes de passer l’hiver sans encombre, et réduire les immobilisations au strict minimum. Le carburant, la batterie et le circuit de refroidissement en particulier nécessitent une attention particulière.

 

Carburant

Dès qu’il gèle, le gazole normal commence à épaissir et des cristaux de paraffine se forment dans les filtres. Pour éviter cela, on ajoute de la mi-octobre à la fin mars des additifs spéciaux au gazole. Il est donc important de passer à temps au gazole d’hiver.

  • Utilisez à temps tout votre gazole d’été. Si certains groupes électrogènes ou cuves de chantier contiennent encore du gazole d’été, faites l’appoint de gazole d’hiver pour offrir malgré tout un certain niveau de protection.
  • Faites remplacer préventivement le ou les filtres à carburant de votre ou de vos groupes électrogènes après le passage au gazole d’hiver afin que les cristaux déjà formés ne posent pas de problème.
PRODUCT_RANGE_GENELEC-5

Batterie

Les pannes les plus courantes en hiver sont provoquées par des problèmes de démarrage dus à des batteries déchargées. Ces problèmes surviennent surtout après la première offensive hivernale, ainsi qu’après de longs week-ends ou périodes de congé.

Pour pouvoir démarrer sans problème, le moteur d’un groupe électrogène a besoin d’une batterie encore chargée à 75 %. Les basses températures réduisent la capacité de la batterie et peuvent empêcher cette dernière de se recharger suffisamment. Les batteries plus anciennes, dont la capacité est déjà réduite en raison de l’usure, sont toujours les premières victimes du froid.

  • En fonction de son type et de son utilisation, une batterie offre une durée de vie moyenne de 4 ans. Si vous remarquez que la capacité de votre batterie a diminué, il est préférable de la faire contrôler et éventuellement de la remplacer. Le contrôle de la batterie (et de l’alternateur) se fera de préférence avant la première offensive du froid.
  • Un groupe électrogène doit tourner suffisamment longtemps sans s’arrêter pour recharger complètement la batterie. N’arrêtez jamais le groupe électrogène après quelques minutes si vous avez eu l’impression qu’il démarrait difficilement.
  • Quand vous éteignez le groupe électrogène le soir, assurez-vous que le pupitre de commande est totalement éteint. Pendant une longue nuit froide, la consommation d’électricité du pupitre de commande peut suffire à décharger complètement la batterie.

Circuit de refroidissement

Le liquide de refroidissement permet d’évacuer vers le radiateur la chaleur produite par un moteur à combustion, afin que ce dernier tourne toujours à sa température idéale. Le liquide de refroidissement protège également le moteur contre la corrosion interne et assure la lubrification des organes vitaux, comme la pompe à eau. En hiver, le liquide de refroidissement protège le bloc-moteur du gel.

Il est donc très important que le liquide de refroidissement contienne suffisamment d’antigel pour protéger le moteur et le radiateur même quand il gèle à pierre fendre. Si ce n’est pas le cas, des dégâts importants pourraient se produire, comme la fêlure du radiateur et/ou bloc-moteur ou des dégâts dus à un refroidissement insuffisant.

  • Faites vérifier le niveau et le point de gelée du liquide de refroidissement avant l’hiver.
  • Remplacez le liquide de refroidissement après 5 000 heures de fonctionnement. S’il est trop vieux, ce dernier va agresser les organes et entraîner de la corrosion et une usure des tuyaux d’eau.
herstellen2